Sam Rainsy’s letter to King Norodom Sihamoni

Version française en bas

For the high attention of His Majesty Norodom Sihamoni
King of Cambodia
Royal Palace
Phnom Penh

Paris, May 23, 2018

Your Majesty,

I allow myself to write to you to respectfully ask you not to cede to the demand of the government and the CPP which seeks your intervention to encourage Cambodia’s population to go to the polls on July 29.

Everyone knows that the vote in question does not constitute a real election, as underlined by the United Nations Special Rapporteur Dr. Rhona Smith in her declaration of April 30, 2018: “No election can be genuine if the main opposition party is barred from taking part.” An election that is not “genuine” is a fake one.

This controversial and dangerous election extends the totalitarian drift which has been widely condemned by the international community, and deeply divides the nation which the Monarchy exists to unite on the basis of just values and principles respected by all.

You will certainly remember that His Majesty the late King Father, in his desire to embody a united Khmer nation around Him, in 1998 and 2003 refused to inaugurate a National Assembly where not all of the elected members could take their seats, notably those from Funcinpec and the Sam Rainsy Party.

While the 55 deputies and 5007 commune councillors elected under the CNRP banner have seen their mandate based on universal suffrage unconstitutionally removed – nothing less than a heresy in a real democracy – and the half of the nation that the CNRP represents finds itself bound and gagged, the “popular consultation” planned for July 29 is nothing more than a meaningless farce.

In this context, every citizen must be authorised to follow their conscience without pressure in deciding whether or not to go and vote, based on whether they decide that this election has any meaning for them.

The government and the CPP are already starting to put increasing pressure on the population to take part in an election, which is to say the least controversial, as the poll is organized in anti-democratic fashion to simply serve the interests of the CPP.

A respected Monarch should not accept or reinforce such pressure. This pressure is very badly viewed by a large part of the country which, following the CNRP’s call, is preparing to boycott the sham election of July 29.

In deep gratitude for Your Majesty’s consideration, allow me to assure you of my highest respect.

Sam Rainsy

Read the original letter on the facebook page of Sam Rainsy

—–

A la très haute attention de Sa Majesté Norodom Sihamoni
Roi du Cambodge,
Palais Royal
Phnom Penh

Paris, le 23 mai 2018

Majesté,

Je me permets de Vous écrire pour Vous demander respectueusement de ne pas céder à la demande du gouvernement et du PPC consistant à solliciter Votre intervention pour encourager la population à aller aux urnes le 29 juillet prochain.

Tout le monde sait que le scrutin en question ne constitue pas une vraie élection comme l’a souligné le Rapporteur Spécial des Nations Unies, Madame Rhona Smith, dans sa déclaration du 30 avril 2018: “No election can be genuine if the main opposition party is barred from taking part.” Une élection qui n’est pas authentique (“genuine”) ne peut être qu’une fausse élection.

Cette élection controversée et dangereuse qui est le prolongement d’une dérive totalitaire largement condamnée par la communauté internationale, divise profondément la nation alors que le rôle du Monarque est de rassembler Ses sujets sur des valeurs et des principes justes et respectés par tous.

Vous Vous souvenez certainement que Sa Majesté le Roi Père, dans son souci d’incarner une nation Khmère unie et rassemblée autour de Sa Personne, avait en 1998 et 2003 refusé d’inaugurer une Assemblée Nationale où ne seraient pas présents tous les députés élus venant de tous les partis politiques, notamment ceux du FUNCINPEC et du Parti Sam Rainsy (PSR).

Alors que les 55 députés et 5007 conseillers communaux élus sous la bannière du CNRP viennent d’être inconstitutionnellement déchus de leur mandat issu du suffrage universel – une hérésie dans une vraie démocratie – et que la moitié de la nation représentée par le CNRP se trouve complètement ligotée et bâillonnée, la consultation populaire prévue pour le 29 juillet 2018 s’apparente plutôt à une farce électorale.

Dans ces conditions, chaque citoyen devrait être autorisé – sans aucune pression – à exercer en toute conscience sa liberté d’aller voter ou de ne pas y aller, selon que cette élection a ou n’a pas de sens pour lui.

Le gouvernement et le PPC commencent déjà à exercer une pression croissante sur la population pour l’inciter à participer à une élection pour le moins controversée car organisée de manière anti-démocratique pour servir uniquement les intérêts du PPC.

Il n’appartient pas à un Monarque respecté de renforcer ou d’avaliser une telle pression. Celle-ci est en effet très mal perçue par une grande partie de la nation qui, à l’appel du CNRP, s’apprête à boycotter cette élection du 29 juillet 2018.

En exprimant ma plus profonde gratitude à Votre Majesté pour Sa sollicitude à mon égard, je La prie de croire en mon plus profond respect.

Sam Rainsy

Print Friendly, PDF & Email

Add Comment